Bref, j’ai changé de vie.

On m’a souvent dit que j’avais du courage de changer de vie comme ça. La reconversion, ce n’est pas toujours quitter un métier que l’on déteste depuis le premier jour. J’ai aimé le mien jusqu’au dernier. J’ai changé de vie pour être en accord avec mes valeurs, cela tient plus du développement personnel finalement que de la reconversion professionnelle. Depuis mon parcours a été intense et j’ai la chance aujourd’hui d’avoir pu démarrer un projet riche de sens et d’impact. J’ai été encouragé dans ma démarche par énormément de personnes mais je ne peux pas en dire autant des institutions…
 
Voici un « bref » résumé de ces deux dernières années :
  • J’ai travaillé dur comme ingénieur pendant 13 ans. C’était pas toujours marrant.
  • J’ai décidé de changer de métier, en rapport avec l’environnement. C’était excitant, parfois flippant.
  • J’ai voyagé pour trouver ma voie. Je voulais être maraîcher. C’était passionnant.
  • J’ai dit à mon patron que je voulais partir. Il a été bluffant.
  • Il m’a promis une rupture conventionnelle. C’était rassurant.
  • Au dernier moment, le patron de mon patron a dit « nan ». J’ai dû démissionner. C’était pas marrant.
  • J’ai trouvé une formation. J’étais content.
  • Je me suis inscrit à Pôle Emploi. Mon conseiller a validé. J’étais confiant.
  • J’ai voyagé pour m’initier. C’était toujours aussi passionnant.
  • Je suis rentré, la formation a commencé. J’étais tout excité.
  • La commission qui donne les allocations a dit « nan ». C’était pas marrant.
  • Le médiateur qui gère les litiges a dit « nan ». C’était pas marrant.
  • J’ai insisté. La commission a redit « nan ». C’était pas marrant.
  • J’ai contacté notre président. Il a rien fait. C’était pas marrant.
  • J’ai contacté le préfet. Il a dit « nan ». C’était pas marrant.
  • J’ai recontacté Pôle Emploi. Ma conseillère n’était plus là. J’étais pas au courant.
  • J’ai attendu un mois avant d’en avoir une autre. C’était pas marrant.
  • J’ai attendu deux mois avant d’avoir un rendez-vous. C’était pas marrant.
  • J’ai contacté le défenseur des droits. On lui a dit « nan » et « renan ». C’était pas marrant.
  • J’ai validé ma formation. Ça, c’était marrant.
  • J’ai finalement eu un rendez-vous. Ma conseillère m’a proposé un poste de figurant. C’était hallucinant.
 
Ça fait deux ans que j’ai démissionné. Bref, j’ai perdu tous mes droits.
 
Partagez, c’est fait pour ça !
 
Vincent
Partagez autour de vous :